Sunday, July 18, 2010

SOS Racisme

SOS racisme, quand on y pense, logiquement il nous vient l'image d'une association avec un but des plus louables, combattre le racisme. Seulement, en y creusant un petit peu, on peut se rendre compte du réel but de l'organisation.

Interview de Serge Malik, un arabe juif qui a été un des membres fondateurs de l'association avant d'en sortir écœuré.



Noms cités :

Jean-Louis Bianco, Eric Ghebali mais aussi :

Harlem Desir : L'image de SOS Racisme, condamné par la justice pour emploi fictif chez SOS Racisme où il touchait un salaire de 10000 francs (en 1986). Il a notamment soutenu le oui pour le traite constitutionnel européen.

Julien Dray : l'homme qui dénonce avec force le libéralisme mais qui vote par 2 fois, pour le traité de Maastricht (qu'il critiquera ensuite) et le traité constitutionnel européen qu'il voit comme une reprise des point de Maastricht qu'il avait critiqué, il a été inculpé dans l'affaire de la Mnef (emploi fictif et enrichissement personnel) et dans l'octroiement de prêt à son égard par les associations SOS Racisme.

Jacques Seguela : Publicitaire, homme du président Mitterand pour sa communication, il a aussi conseillé des "grands hommes" comme le président sénégalais, du Togo, du Gabon du Cameroun et d'Israel (Ehud Barak). Il a notamment insulté Eric Besson lorsqu'il est passé du côté de Sarkozy, mais 2 semaines après il appelle à voter Sarkozy également. Il a aussi prononcer la phrase "Si on n'a pas une Rolex à 50 ans, c'est qu'on a raté sa vie". Il a aussi qualifié Internet comme la plus grande saloperie qu'aient jamais inventé les hommes. Une nouvelle sur Internet avait permis de mettre à jour le fait que Julien Dray s'était octroyé un prêt de l'association SOS Racisme pour s'acheter une montre de luxe.

Jacques Attali, le GRAND visionnaire de notre monde moderne qui nous vend le modèle du néo-libéralisme à toutes les sauces, il a notamment été impliqué dans l'affaire de l'Angolagate.

No comments:

Post a Comment